Une voiture folle qui fonce sur les barrages de police. En ce samedi 22 juillet, jour du passage du Tour de France à Marseille, c’était l’un des scénarios cauchemar redoutés par autorités dans un contexte de risque terroriste élevé. Et vers 7 h 35 ce matin-là, les agents qui tenaient un point de sécurisation sur le parcours du contre-la-montre, au niveau de la rue Mermoz (8e), ont bien cru y avoir droit en voyant un véhicule percuter de plein fouet une rangée de barrières métalliques.

https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4557353/etape-prison-pour-le-chauffard-du-tour.html